Un nouveau cas de sous-traitance sauvage dénoncé à Genève

Un nouveau cas de sous-traitance sauvage dénoncé à Genève

Le syndicat Unia révèle aujourd’hui (vendredi) l’affaire qui s’est déroulée sur le chantier de l’Aéroport international.


Le Bureau de Contrôle paritaire des Chantiers a constaté en juillet de graves manquements de la part du sous-traitant Mitel International SA vis-à-vis de ses employés. Certains travaillaient 7 jours sur 7, entre 10 à 12 heures par jours, d’autres n’ont touché que 9 francs de l’heure ou encore les heures supplémentaires n’étaient pas ou que partiellement payées. Si l’entreprise a été exclue de l’aéroport, le syndicat rapporte que « les salariés font les frais de cette situation scandaleuse ». Une cinquantaine d’entre eux ont notamment dû quitter Genève alors que tous se retrouvent dans une totale incertitude concernant leurs salaires et leur emploi.