La Ville d’Annemasse s’adapte à l’alerte sécheresse

La Ville d’Annemasse s’adapte à l’alerte sécheresse

Le département de la Haute-Savoie est en alerte sécheresse depuis le début du mois de juin et en « alerte renforcée » depuis le 18 juillet sur la quasi-totalité du territoire.


Des mesures de restriction ont par conséquent été prises par la Préfecture de Haute-Savoie pour limiter la consommation d’eau des particuliers, entreprises et collectivités et ainsi préserver la ressource en eau sur le département. Compte tenu de la situation préoccupante et dans le cadre de son action pour la transition écologique, la Ville d’Annemasse se mobilise elle aussi pour limiter autant que possible cette situation de sécheresse intense.

Selon Annemasse Agglo, qui enregistre la pluviométrie sur le territoire depuis 2001, les chiffres de l'année 2022 sont particulièrement inquiétants puisqu’ils attestent d'une pluviométrie très déficitaire. Ainsi, au 30 juin 2022, le cumul des six premiers mois s’établissait tout juste à 200 L/m2, alors que la moyenne des 21 dernières années se situe à environ 450 L/m2. Jusqu’ici, l’année 2005 avait été la plus sèche avec un cumul de 350 L/m2 tombés au 30 juin. L’année 2022 surpasse largement cette valeur et enregistre donc un triste record. Si les valeurs habituelles oscillent entre 614 à 1217mm de pluie par an depuis 2000, à mi 2022 seulement 233mm de pluie sont enregistrés. Le déficit pluviométrique atteint même -93 % en juillet 2022.

Face à ces données alarmantes, la Ville d’Annemasse invite chacun à participer à l’effort collectif et à faire preuve de sobriété dans sa consommation d’eau. La municipalité souhaite faire figure d’exemple et agit à son niveau à travers diverses actions.

Le service des Parcs et Jardins a arrêté l’arrosage de près de 60 bacs à fleurs. Les secteurs concernés sont les suivants : rue du Chablais, rue du Clos Fleuris, rue Charles Dupraz, place Deffaugt, avenue Jules Ferry, la poste du Perrier, Croix Romagny.

La Ville a également entamé des démarches auprès de la Préfecture de Haute-Savoie pour sauvegarder au maximum ses espaces végétalisés. Une demande de dérogation a ainsi été effectuée pour permettre aux agents des Parcs et Jardins de pouvoir arroser les arbres qui ont été plantés il y a moins de 3 ans dans le but de créer des îlots de fraîcheur en ville.

Les fontaines d’eau potables restent en marche pour permettre aux habitants de s’hydrater et de se rafraîchir. Conformément à l’arrêté de la Préfecture, les fontaines non potables des places publiques d’Annemasse restent en marche car celles-ci fonctionnent en circuit fermé (recyclage d’eau) et n’entraînent donc pas de gaspillage d’eau.

Pour ce qui est des jardins partagés, jardins privés et potagers, selon les dernières directives de la Préfecture, leur arrosage est autorisé seulement entre 20h et 8h en utilisant de l’eau de pluie précédemment stockée.

Ce type d’alerte sécheresse renforcée risque d’être plus fréquent à l’avenir. Afin de ne plus mettre en péril les plantes cultivées, les massifs et bacs entretenus par les agents municipaux depuis plusieurs mois, les services de la Ville d’Annemasse travaillent sur des solutions pérennes et adaptées aux situations de sécheresse intense.