Montjoux Festival 2022 à Thonon, le retour après 2 ans d'absence (interview)

Montjoux Festival 2022 à Thonon, le retour après 2 ans d'absence (interview)
Thierry Macia, Directeur de la Maison des Arts du Léman et organisateur du Montjoux Festival.

Il revient, dans son écrin de verdure, au bord du Léman, du jeudi 7 au samedi 9 juillet avec des couleurs "musiques du monde".


Focus aujourd'hui sur la première soirée du Montjoux Festival, le jeudi 7 juillet, avec les deux artistes qui se produiront sur la scène principale :

tout d'abord BERNARD LAVILLIERS, qui est l’un des initiateurs du métissage de la chanson française. Sa musique est «un cri qui vient de l’intérieur», un cri de guerrier, un cri de révolte, un cri de douleur. Anneau de pirate toujours vissé à l’oreille droite, Bernard Lavilliers navigue sur tous les continents, sur des eaux souvent intranquilles. Depuis 53 ans, il fait de ses voyages des poèmes sensibles et engagés. Après l’Europe, New York, l’Afrique, Haïti, le Brésil, c’est cette fois-ci l’Argentine qui le guide sur la création de son lumineux 22e album, Sous un soleil énorme, sorti en 2021, certifié Disque d’or. 

Ensuite, AYO . Il est des chanteuses qui n’ont besoin que de leur voix et d’une guitare pour vous donner le frisson. AYỌ est de celles-ci. Un chant profond et doux, une spiritualité ardente, une beauté radieuse, elle est l’une des plus fascinantes voix de la folk. On la découvre en 2006. Son premier album, Joyful, est un joli condensé gorgé de reggae, de soul, de blues : des mélodies simples qui vont droit au cœur, un timbre affirmé, un sens du rythme ensorcelant. Et surtout en ouverture, une complainte mélancolique entêtante qui allait devenir un tube mondial, le titre Down on my Knees. Son dernier album réalisé en Jamaïque, Royal, en réédition cette année, est un hommage au Divin, à ce qu’il y a de plus sacré dans la vie. 

En première partie de soirée, sur la scène "talents émergents" : JANIE DOE. Janie Doe, est une chanteuse à la voix puissante entourée de ses 3 musiciens décapants d’énergie. Ils forment un combo pop-rock-électro de belle facture. Rajoutez une pincée de blues, de funky et vous obtiendrez la recette du groupe. Et ROYZ. Ces huit jeunes passionnés de musique de la vallée d’Abondance et du Chablais ont fondé leur groupe pop-rock, après s’être rencontrés sur les bancs du lycée Anna de Noailles à Évian. 

Présentation de la première soirée du Montjoux Festival par Thierry Macia, Directeur de la Maison des Arts du Léman et organisateur du festival, au micro La Radio Plus de Michel Cart.

https://montjouxfestival.com/