Scandale autour de l’affaire de la Ludothèque à Genève

Scandale autour de l’affaire de la Ludothèque à Genève
Crédit : Facebook Ludothèque du Petit-Saconnex

L’établissement du Petit-Saconnex avait organisé, avant de l’annuler, une soirée jeux en mixité choisie, à savoir sans garçons, le 28 janvier dernier.


Un choix qui a beaucoup fait réagir, de manière négative principalement, le PLR de Genève évoquant même une « pratique qui divise ». Le groupe féministe du SSP, syndicat qui représente les employé(e)s des services publics, dénonce aujourd’hui (jeudi) « la déferlante de haine qu’ont subi les employé(e)s de la Ludothèque ». Il explique que « la liberté de réunion permet à des groupes de personnes de se réunir selon leurs propres critères de participation », arguant que « la non-mixité a toujours été utilisée », notamment envers les femmes.