Thonon : prison avec sursis pour de faux pass

Thonon : prison avec sursis pour de faux pass

L’une des anciennes responsables du centre de vaccination de Thonon a été condamnée mercredi.


Elle était accusée d’avoir produit de faux pass sanitaires pour elle et son conjoint. La femme de 56 ans avait reconnu les faits. Elle écope de 5 mois de prison avec sursis et 500 euros d’amende pour faux et usage de faux.