Les agriculteurs de Haute-Savoie donnent de la voix

Les agriculteurs de Haute-Savoie donnent de la voix
Le siège de FNE 74 à Pringy après la manifestation de lundi

Ils étaient quelques centaines avec des tracteurs rassemblées devant la préfecture pour demander l’abattage des bouquetins du Bargy.

La mobilisation fait suite à la contamination d’une vache d’une exploitation près de La Roche. L’éleveur se voit dans l’obligation d’abattre l’ensemble de son cheptel soit 219 bêtes. Les agriculteurs demandent de pouvoir sauver les vaches saines et des mesures dans le Bargy pour en finir avec la brucellose.

La maladie continue de se développer au sein des bouquetins mais aussi peut-être sur d’autres espèces sauvages.

Après le cortège en ville, une partie des agriculteurs est allé déverser du fumier et du foin devant le siège de l’association France Nature Environnement qui lutte contre l’abatage des bouquetins.

L'association qui réagit ce mardi, rappelant que "selon tous les spécialistes consultés depuis 2012, la seule solution viable est une combinaison d'élimination ciblée de tous les animaux séropositifs et la mise en oeuvre de "gestes barrières" efficaces. Par gestes barrières, nous entendons une séparation stricte des zones de pâture vis-à-vis de la faune sauvage, qu'il s'agisse des vaches, des moutons ou des chèvres."

"Plutôt que nous opposer nous devrions être autour de la table pour étudier les meilleurs alternatives sanitaires visant à éviter la contamination sur le terrain" écrit l'association dans son communiqué.