L'UNESCO évalue le Géoparc Chablais (interview)

L'UNESCO évalue le Géoparc Chablais (interview)
Les évaluateurs de l'UNESCO (chemises blanche et verte) aux côtés des responsable politiques et touristiques du Géoparc Chablais

Du 29 septembre au 2 octobre, le Chablais a été réévalué par deux experts choisis par l’Unesco. Leur mission a consisté à déterminer si le territoire peut conserver son label.


Le label UNESCO n’est attribué aux territoires que pour une durée de quatre ans. Il s’agit donc d’une procédure normale. Le Chablais, devenu Géoparc en 2012, a déjà été réévalué en 2016. Cette nouvelle réévaluation aurait dû avoir lieu en 2020 mais a été reportée en raison de la pandémie. Suite à la venue des experts, 3 résultats sont possibles :

• Carton vert : confirmation de notre statut UNESCO pour les 4 prochaines années

• Carton jaune : confirmation de notre statut pour 2 ans avec des recommandations à retravailler et à reconfirmer

• Carton rouge : perte du statut de Géoparc mondial UNESCO.

Durant trois jours, les experts ont été accompagnés de Marie-Pierre Berthier, Vice-présidente du SIAC, déléguée en charge du Géoparc mondial UNESCO du Chablais, pour participer à des visites, rencontrer des acteurs locaux, et effectuer une analyse des actions mises en place dans le cadre du Géoparc ces dernières années. Le label Geoparc, créé en 2000, est attribué par le réseau mondial des géoparcs avec le soutien de l’UNESCO. Il distingue des territoires présentant un patrimoine géologique remarquable et où sont menées des actions de protection et de valorisation de ce patrimoine. 

Au micro La Radio Plus de Michel Cart, l'un des deux experts de l'UNESCO : Antonio Duarte, également coordinateur exécutif du Géoparc d'Arouca au Portugal