Les apprentis vaudois n’auront pas plus de droits

Les apprentis vaudois n’auront pas plus de droits
Photo d'illustration

Le Grand Conseil vient d’enterrer la pétition des Jeunes POP, du Parti ouvrier populaire.


Déposée en mars dernier, elle demandait une meilleure formation de base sur les droits des apprenti.e.s ainsi que des contrôles non annoncés sur les lieux de travail afin que des mesures soient prises en cas de situation problématique. Une demande finalement rejetée par le Grand Conseil vaudois, dont la majorité des députés considère qu’il « n’y a pas de matière à agir » selon le parti. Seuls 15 cas problématiques auraient été dénoncés sur 20 000 apprentis. Un chiffre largement minimisé d’après le président des Jeunes POP, qui compte poursuivre la lutte.