Un défilé de mode pour les orphelins du Maroc (interviews)

Un défilé de mode pour les orphelins du Maroc (interviews)
Hibat Slimani, l'un des modèles qui défilera le 18 juillet et Gérard Ruiz, l'organisateur du défilé de mode au profit des "Enfants de l'Atlas".

D'après les chiffres officiels, ce sont près de 9 000 bébés qui seraient abandonnés chaque année au Maroc. C'est pour cela que le Suisse Hansjörg Huber a créé, en 2015, le village des "enfants de l'Atlas". Son ami, le thononais Gérard Ruiz, organise un défilé de mode le dimanche 18 juillet afin de collecter des fonds construire de nouveaux bâtiments afin d'abriter ces orphelins.


Dans de nombreuses sociétés, les mères célibataires se voient stigmatisées et exclues. Dans le besoin le plus extrême, il arrive qu'elles abandonnent leur enfant devant une église, une mosquée ou un poste de police. C'est en particulier le cas au Maroc. "Le Village des enfants de l’Atlas" a été fondé par le Suisse Hansjörg Huber, près de Marrakech. Avec l'aide de sa compagne, il a créé un village entier dédié aux enfants abandonnés. Auparavant entrepreneur dans les assurances, il a investi une grande partie de ses biens pour leur offrir un futur meilleur. A ce jour plus de 120 enfants vivent déjà dans ce village et d'autres devraient bientôt les rejoindre. Et la construction d'autres villages similaires est prévue dans les années à venir.

Gérard Ruiz, photographe à Thonon, part chaque année avec des bénévoles rejoindre Hansjörg Huber pour l'aider à faire fonctionner ce village des enfants. Avec la crise sanitaire, les voyages au Maroc sont provisoirement devenus compliqués. Gérard Ruiz a donc préféré organiser, à la guinguette "Chez Dom" à Saint-Disdille, près de Thonon et au bord du Léman, un défilé de mode dont la recette sera entièrement reversée au village des "Enfants de l'Atlas". Une tombola permettra également de gagner de très beaux lots dont, notamment, des séjours au Maroc.

Au micro La Radio Plus de Michel Cart, Gérard Ruiz et l'un des modèles qui défilera le dimanche 18 juillet à Saint-Disdille (Thonon), Hibat Slimani.