Harcèlement et racisme chez Patek Philippe ?

Harcèlement et racisme chez Patek Philippe ?

Plusieurs signalements ont été recensés dans l’entreprise genevoise d’horlogerie de luxe.


Le syndicat Unia s’est saisi de l’affaire pour soutenir 7 salariés. Plusieurs affirment avoir subi de fortes pressions, et avoir été mis à l’écart voire licenciés après les avoir signalées à la hiérarchie. Même chose pour un collaborateur qui avait dénoncé des faits de racisme. Il a été averti puis licencié. L’Office cantonal de l'inspection et des relations du travail a été saisi. De son côté la Direction affirme n’avoir jamais licencié de salarié pour avoir dénoncé ces faits. Sur le cas de racisme une enquête interne a été diligentée.