Insultes racistes : une garde à vue

Insultes racistes : une garde à vue

Après la polémique et l’indignation, l’enquête.

La femme à l’origine des insultes racistes contre une caissière d’Annemasse a été placée en garde à vue. Le Procureur de la République de Thonon explique que la mise en cause s’est présentée en fin d’après-midi au commissariat suite à une convocation. Après la diffusion de la fin de l’altercation en vidéo sur les réseaux sociaux, elle avait répondu dans un message audio, affirmant ne pas être raciste. De leur côté le groupe Carrefour ainsi que la caissière ont déposé plainte.



En ce moment sur La Radio Plus

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios