Quel avenir pour le télétravail des frontaliers ?

Quel avenir pour le télétravail des frontaliers ?
Photo d'illustration

C’est la question que se posent actuellement plusieurs élus haut-savoyards.


Des sénateurs et députés viennent de demander au gouvernement une prolongation des accords amiables sur le télétravail des frontaliers jusqu’au 30 septembre. Ceux-ci sont censés prendre fin le 30 juin prochain, ce qui signifie qu’après cette date, aucune entreprise suisse ne pourra placer un travailleur français en télétravail plus d’un jour par semaine sans qu’il n’y ait un impact sur son pays d’imposition. Les élus insistent sur le fait que la crise sanitaire n’est pas encore derrière nous. Ils souhaitent donc un délai de 3 mois supplémentaires avant de mettre potentiellement fin aux accords.