Prévenir le burn-out aux HDL (interviews)

Prévenir le burn-out aux HDL (interviews)
Claire-Lise Sancey, psychologue du travail, Soizic de Montalier, psychologue du travail aux HDL et Rachel Cagnon, praticienne santé nutrition, membres du collectif "Prévention burn-out 74".

Après plus d'un an et demi de crise sanitaire de la Covid 19, les personnels hospitaliers sont particulièrement fatigués car ils ont été soumis à très rude épreuve. Pour prévenir le burn-out (ou syndrome d'épuisement professionnel), le collectif "Prévention burn-out 74" a signé une convention avec les Hôpitaux du Léman pour l'organisation d'ateliers.

Le "burn-out" ou "syndrome d'épuisement professionnel" affecte de nombreux travailleurs. Manque de sommeil, stress, pression... Tout peut aller très vite. Le burn out est défini par la Haute Autorité de Santé comme un état "d'épuisement physique, émotionnel et mental ».

Les personnels hospitaliers ont été au combat sur le front de la pandémie sans relâche depuis le début de l'année 2020 et ont dû faire face aux différentes vagues de la maladie. En plus des personnes a traiter d'urgence dans les espaces de réanimation, ces personnels doivent bien sûr soigner les personnes atteintes d'autres affections. Beaucoup de professionnels de santé sont au bord de l'épuisement et un certain nombre ont "craqué". C'est pour cela que la direction des Hôpitaux du Léman, avec son service des relations humaines, a pris la décision de signer une convention avec le collectif "Prévention burn-out 74" afin d'organiser des ateliers pour soutenir et encourager les personnels de l'hôpital à envisager leur présent et leur avenir de manière plus sereine.

Les précisions, au micro de La Radio Plus, de Claire-Lise Sancey, psychologue du travail, Soizic de Montalier, psychologue du travail aux HDL et Rachel Cagnin, praticienne de santé en nutrition, toutes membres du collectif "Prévention burn-out 74".

 

 



En ce moment sur La Radio Plus

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios