Les pertes des HUG devraient être épongées

Les pertes des HUG devraient être épongées

Le Département de la santé avait demandé une autorisation de crédits supplémentaires à destination des Hôpitaux universitaires de Genève.


La crise sanitaire a en effet grandement impacté les finances de l’établissement. Selon son directeur, la première vague « avait coûté 200 millions de francs aux HUG », notamment dû à l’arrêt des opérations courantes. La commission des finances du Grand Conseil genevois a annoncé hier (mercredi) vouloir verser 60 millions de francs supplémentaires à l’hôpital.