Le Maire de Cranves-Sales réélu Président de la Maison de l'Economie et du Développement

Le Maire de Cranves-Sales réélu Président de la Maison de l'Economie et du Développement

Suite au Conseil d’Administration du 23 octobre 2020, Bernard BOCCARD, Vice-président d’Annemasse Agglo en charge de l’économie, de la formation et de l’emploi et maire de Cranves-Sales a été réélu Président de la MED.

Il est épaulé dans ses fonctions par un nouveau Vice-président, Florent BENOIT, Vice-président de la Communauté de communes du Genevois en charge du développement économique, formation, commerce et maire de Vulbens et de Gilles DECARRE, Responsable Formation Migros France, Vice-président de la MED depuis 4 ans.

Créée il y a plus de 25 ans, la MED est une agence de développement économique, sous statut de société d’économie mixte avec 57,87% d’actionnaires publics et 42.13% d’actionnaires privés. Outil d’appui au développement économique, d’emploi et de formation sur le territoire du Genevois français et des Usses et Bornes, la MED est l’interface entre la sphère publique, chargée de répondre aux enjeux d’un territoire en mutation, et le monde de l’entreprise, moteur de la croissance. Ses clients sont les collectivités locales qui lui confient des missions d’animations économiques qui peuvent être ponctuelles ou de long terme ; ses principaux clients sont Annemasse Agglo, le Pôle métropolitain du Genevois français, la Communauté de communes du Genevois, la Communauté de communes Arve et Salève, la Communauté de communes Fier et Usses, la Communauté de communes du Pays de Cruseilles et la Communauté de communes Usses et Rhône.

En cette période troublée, les défis sont nombreux. Du côté de l’accompagnement des entrepreneurs, la tâche est colossale. Notre économie étant fortement tractée par une économie basée sur des commerces et des services à la population, les effets de la crise sanitaire seront plus forts ici qu’ailleurs. Pendant la crise, la MED a été impliquée dans des opérations d’urgence tels que la Plateforme stop covid, qui a permis à 5 580 salariés de bénéficier de gels, désinfectants et masques de qualité fabriqués en France à des prix raisonnables ou en encore la mise en place d’un point information digitalisation pour les commerces qui a permis d’accompagner près de 150 commerçants dans leur projet de digitalisation.