Val Thoiry écrit à la Préfète de l’Ain

Val Thoiry écrit à la Préfète de l’Ain

Shopping Etrembières et Val Semnoz se tournent aussi ver le Préfet de Haute-Savoie.


Le centre commercial se dit inquiet pour les 70 enseignes et 500 emplois directs. Fragilisé par la première vague du printemps, Val Thoiry affirme que les commerces ne se relèveront pas de ce reconfinement s’il devait durer. L’association des commerçants rappelle que la période des fêtes de fin d’année représente 40% des ventes annuelles, et jusqu’à 60% pour le secteur du jouet. Elle joint un manifeste pour une réouverture le 27 novembre en s’engageant sur des mesures sanitaires strictes. « Nous ne pouvons accepter qu’Amazon continue à opérer sans s’acquitter de taxes à la hauteur de leur profit, alors que sur nos magasins pèsent plus de 90 taxes » écrit Val Thoiry. En Haute-Savoie les centres Shopping Etrembières et Val Semnoz à Seynod ont entrepris la même démarche.