Genève : des aides pour le monde de la nuit

Genève : des aides pour le monde de la nuit

Le Grand conseil a voté un fonds d’urgence de deux millions de francs par mois.


Il prévoit la prise en charge d’une partie des frais généraux fixes des établissements. Une indemnité moyenne de 30 000 à 40 000 francs par établissement qui permettra à certains de survivre et surtout de ne pas licencier. C’est l’engagement pris par les professionnels en contrepartie. Les boites de nuits et salles de danse sont à l’arrêt depuis le 31 juillet à Genève.