Le bras de fer entre Genève et Uber continue

Le bras de fer entre Genève et Uber continue

Le canton a décidé d’interdire l’activité VTC de l’entreprise.


Une interdiction tant qu’elle ne se sera pas acquittée des charges sociales au profit de ses chauffeurs. Les autorités estiment ainsi qu’Uber est l’employeur des chauffeurs et non une simple plateforme de réservation. Uber Eats est aussi concernée. L’entreprise californienne va déposer un recours qui pourrait suspendre la décision genevoise.