La mise en garde du préfet de la Savoie pour la mobilisation de ce week-end

La mise en garde du préfet de la Savoie pour la mobilisation de ce week-end
Photo d'archives

Le préfet de la Savoie a fait une mise en garde aux manifestants à l'occasion de la mobilisation de ce week-end contre la réforme des retraites.


Plusieurs manifestations sont en effet organisées demain matin (samedi) dans le département contre la réforme des retraites. Ce sera le cas à Saint-Jean-de-Maurienne et Albertville, et c’est sur cette dernière que la Préfecture alerte. Elle rappelle qu’au « cours des trois précédentes manifestations, un partie des manifestants s’est rendue sur la route nationale 90 d’Albertville » alors que « cette semaine, un piéton est tragiquement décédé sur [cette route] et un autre piéton a été gravement blessé après avoir été tous les deux renversés par une voiture ». Le préfet de la Savoie demande donc aux manifestants « de ne pas se rendre sur la RN90 afin de ne pas entraver le trafic ». 

Voici le communiqué de la Préfecture de la Savoie : 

« Une manifestation a été déclarée en préfecture pour ce samedi 11 février 2023 matin à Albertville pour manifester contre les mesures du projet pour l’avenir du système de retraite français. Elle fait suite à trois manifestations de même objet à Albertville.

Au cours de ces trois précédentes manifestations, une partie des manifestants s'est rendue sur la route nationale 90 d’Albertville, mettant en danger leur propre sécurité et celle des automobilistes circulant sur cet axe.

Cette semaine, un piéton est tragiquement décédé sur la RN90 et un autre piéton a été gravement blessé après avoir été tous les deux renversés par une voiture.

Dans ce contexte, le préfet de la Savoie met en garde les participants à la manifestation de ce samedi qui souhaiteraient se rendre sur la RN90 au regard des risques qu’ils encourent pour eux-mêmes et qu’ils font encourir à l'ensemble des usagers.

Le trafic sera particulièrement dense sur les routes ce week-end avec le chassé-croisé des vacances des zones A et B, accroissant sensiblement de ce fait les risques.

Le préfet appelle à la responsabilité de chacun et demande aux manifestants de ne pas se rendre sur la RN90 afin de ne pas entraver le trafic.

Il rappelle que les personnes qui se rendraient sur la RN90 et qui seraient à l’origine d’un accident seraient susceptibles de voir leur responsabilité engagée.

Le droit de manifester étant un droit constitutionnellement garanti, le préfet appelle les manifestants à respecter l’itinéraire déclaré pour exprimer leurs revendications en toute sécurité pour eux-mêmes et pour autrui et à ne pas se rendre sur cet axe. »