La buvette Cachat, à Evian, retrouve ses vitraux d'origine (interview)

La buvette Cachat, à Evian, retrouve ses vitraux d'origine (interview)
Josiane Lei, Maire d'Evian, lors de la visite de chantier de la buvette Cachat.

La buvette de la Source Cachat, chef d’œuvre d’architecture particulièrement représentatif de l’Art Nouveau est, aux dires des spécialistes des monuments historiques, probablement l’un des plus beaux bâtiments de France.


Cette buvette, où les curistes venaient prendre les eaux puisqu’Evian est l’une des villes thermales les plus connues, a été construite en deux campagnes d’hiver : en 1904 et 1905. Elle est l’œuvre de l’architecte Albert Hébrard, prix de Rome, à qui l’on doit également l’hôtel Royal et le casino, autres monuments emblématiques d'Evian.

Après la construction d’une buvette moderne à un autre endroit de la ville, la buvette Cachat, a servi longtemps de bureaux administratifs à la Société des Eaux Minérales d’Evian. Elle a ensuite été donnée à la ville en 2003. Sa rénovation a été engagée en 2018, après des travaux conservatoires. Les importants travaux en cours, réalisés par des compagnons spécialisés dans le travail du bois et des vitraux, devraient être terminés en 2025. Le coût total de cette rénovation est d’environ 10 millions d’Euros. L’Etat, La Région Auvergne Rhône-Alpes et le Département de la Haute-Savoie ainsi que la Fondation du Patrimoine prennent 50% du montant des travaux à leur charge, la Ville d’Evian en finance l’autre moitié. Une souscription publique, par le truchement de la Fondation du Patrimoine est d’ailleurs toujours en cours.

Le mercredi 25 janvier, une visite de presse était organisée par la Ville d’Evian pour admirer le travail de réinstallation des vitraux qui avaient été démontés pour éviter qu’ils ne soit brisés lors de la réfection des boiseries.

Au micro La Radio Plus de Michel Cart, Josiane Lei, Maire d’Evian, à l’issue de cette visite de chantier.