Un accord pérenne trouvé pour le télétravail des frontaliers

Un accord pérenne trouvé pour le télétravail des frontaliers
Photo d'illustration

C’est officiel, à partir du 1er janvier, le télétravail sera possible jusqu’à 40% du taux d’activité par année, sans impact fiscal pour les employeurs et le personnel concerné.


La Suisse et la France discutaient depuis plusieurs mois afin de trouver une solution permettant d’éviter une répartition fiscale internationale des droits d’imposition. Cette décision prend également en compte les préoccupations environnementales liées au trafic pendulaire, lié en partie aux déplacements des frontaliers.