Maurienne : colère des élus face à la Zone spéciale Carrières

Maurienne : colère des élus face à la Zone spéciale Carrières
Photo d'archives - Emilie Bonnivard

La députée de la Savoie, Emilie Bonnivard, vient de saisir la Première ministre Elisabeth Borne pour demander l’arrêt de cette étude.


Elle estime, tout comme la grande majorité des maires de la vallée et des conseillers départementaux, que « la Maurienne a d’ores et déjà de nombreuses carrières ». Ils ajoutent qu’elle « accueille en outre un Grand Chantier, le Lyon-Turin, pour les dix prochaines années, et qu'elle subira également le report des poids lourds et véhicules légers en raison de la fermeture trois mois par an du Tunnel du Mont-Blanc pour raison de travaux ». Selon eux, « il serait totalement déséquilibré d’ajouter à ses contraintes fortes que subissent déjà le territoire et ses habitants, une Zone spéciale Carrières ».