Un joaillier thononais crée des bijoux plus responsables de l'environnement (interview)

Un joaillier thononais crée des bijoux plus responsables de l'environnement (interview)

Alors qu’ils sont omniprésents dans toutes les sphères de nos vies, les enjeux éthiques, sociaux et environnementaux brillent trop souvent par leur absence dans le monde du luxe. Le bijoutier-joaillier Dimitri Juvet est l'un des créateurs de la marque Jana Rose Paris qui propose des modèles plus vertueux sur le plan environnemental.


Nouveau visage de la joaillerie française, la maison Jana Rose Paris propose une alternative aux bijoux conçus de manière classique depuis des années : un modèle plus vertueux et plus responsable conciliant l’artisanat (le savoir-faire d’excellence d’une fabrication joaillière sur-mesure), l’exigence de la traçabilité et de la transparence et l’innovation. Il faut savoir que pour extraire 1 carat de diamant dans la nature, il faut déplacer 250 tonnes de minerais. L’empreinte carbone laissée par les diamants de cet artisan du luxe, fabriqués dans des laboratoires implantés en France est beaucoup plus vertueux puisqu'il est de 20 à 50kg de C02 par carat contre jusqu’à 1 tonne pour l’extraction minière traditionnelle. Quant à l’extraction de l’or, elle pollue les sols, à cause de l'utilisation de mercure et de cyanure, et participe à la destruction des rives, à la déforestation et contamine les populations locales

Jana Rose Paris, dont le bijoutier-joailler Dimitri Juvet est l'un des fondateurs s'est donné pour mission de travailler avec de l’or recyclé ou labellisé « Fairmined » (à impact positif), de sertir des diamants élevés en laboratoire et certifiés (carat, pureté, couleur, taille). Ces diamants sont exactement identiques au diamant de mine : même composition chimique, physique et optique. Ce nouvel acteur de la joaillerie française conçoit et produit localement. 

Bijoutier Joaillier depuis plus de 20 ans, issu d’une famille de joailliers depuis 4 générations, il gère aujourd’hui trois boutiques à Thonon-les-Bains. Autodidacte, amoureux de son métier autant que de sa région, il se lance dans l’aventure Jana Rose avec la même passion qui l’anime depuis le début de sa carrière.

Dimitri Juvet au micro La Radio Plus de Michel Cart.