Une nouvelle étude affirme que l’infidélité est héréditaire !

Une nouvelle étude affirme que l’infidélité est héréditaire !

D’’après un groupe de chercheurs australiens et suédois, un gène serait responsable de l’infidélité


Et si l'infidélité était bien plus qu'une simple décision ? Une récente étude réalisée par des chercheurs australiens et suédois a révélé qu'un gène appelé Avpr1A serait responsable de l'infidélité. 

Pour en arriver à cette conclusion, les experts ont analysé pas moins de 7 378 jumeaux tous âgés entre 18 et 49 ans et dans une relation amoureuse depuis plusieurs années. En observant le schéma génétique des participants, les experts ont identifié le gène Avpr1A chez ceux qui trompent leur compagne / compagnon

Toujour d'après cette étude, le gène en question libèrerait de l'arginine-vasopressine, une hormone puissante qui impacte les relations sociales et interfère avec les relations amoureuses et sexuelles. Cette analyse a également mis en lumière un autre facteur commun aux infidèles présents dans l'échantillon : la plupart se situe dans la tranche d'âge 40 - 49 ans !