Après 17 jours de grève de la faim il peut ouvrir son commerce (interview)

Après 17 jours de grève de la faim il peut ouvrir son commerce (interview)

Pierre Bavoux, le Directeur du magasin Go Sport d'Amphion-Publier a été autorisé, par le Préfet de la Haute-Savoie, a rouvrir son commerce mardi 23 février.

Il avait commencé sa grève de la faim il y a 17 jours pour protester contre la décision préfectorale qui l'obligeait à fermer son magasin de sport situé à côté de la galerie commerciale de l'hypermarché Cora d'Amphion-Publier. En effet, suite à une décision gouvernementale, toutes les galeries commerciales du pays mesurant plus de 20.000 m2 ont dû être fermées à cause de la crise sanitaire. Elles le sont d'ailleurs toujours. Dans le cas du magasin dirigé par Pierre Bavoux, la décision préfectorale semblait incompréhensible puisqu'aucune entrée commune ne le relie à la galerie commerciale de l'hypermarché. On y accède directement depuis le parking de cette zone commerciale. Une note de la Préfecture de Haute-Savoie, arrivée au matin du lundi 22 février, autorise désormais tous les magasins qui sont dans la même situation que celui de Pierre Bavoux (sans liaison avec les galeries commerciales de plus de 20.000 m2 fermées par décision administrative) à ouvrir. Un soulagement pour ce commerçant qui a aussitôt décidé d'interrompre, non sans précautions médicales, sa grève de la faim.

Pierre Bavoux, au micro de La Radio Plus.

 



En ce moment sur La Radio Plus

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios