Genève : la fraude électorale remise en cause

Genève : la fraude électorale remise en cause

Le Procureur général, Olivier Jornot, a fait le point sur l'enquête

«A ce stade, je n’ai aucun indice qu’une fraude électorale ait été commise, aucun indice de corruption, aucun indice que des votations passées ou celle en cours aient été affectées.» C’est ce qu’a affirmé le procureur général genevois lundi. Le prévenu a été libéré sans poursuite après 9 heures d’audition. Le matériel saisi n'est pas douteux alors que les bulletins retrouvés à la poubelle avaient été jeté car ils étaient illisibles par la machine. Ils auraient été refaits auparavant. D’autres personnes doivent encore être entendues et la procédure se poursuit, mais la sécurité du scrutin du 19 mai n’est pas en question selon les autorités.



En ce moment sur La Radio Plus

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios