Romand : pas de libération conditionnelle

Romand : pas de libération conditionnelle

En prison depuis 1996, il avait tué toute sa famille après les avoir escroqués tout au long de sa vie.

Le tribunal a considéré qu’en dépit de son parcours d’exécution de peine satisfaisant, les éléments du projet ne permettent pas, d’assurer un juste équilibre entre le respect des intérêts de la société, des droits des victimes et de la réinsertion du condamné.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur La Radio Plus

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios