Des manquements à la sécurité sur les chantiers

Des manquements à la sécurité sur les chantiers

C’est ce que dénonce le syndicat UNIA Genève.

Les entreprises d’échafaudages et notamment Echami, la plus importante du canton, sont pointées du doigt. Malgré l’alerte « intempéries » qui oblige les sociétés à prendre des mesures pour protéger la santé des salariés, elles continueraient de travailler normalement, contrairement aux autres branches du bâtiment. UNIA demande donc aux autorités d’effectuer des contrôles. Par ailleurs, des négociations ont été entamées entre les travailleurs et les sociétés d’échafaudages pour réclamer 120 francs mensuel d’augmentation. Or les patrons n’en proposent que 15 ce qui est une provocation pour le syndicat.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur La Radio Plus

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios